nuages Blazon de la Fédération Internationale de Vo Viet Nam FIVV - SLQT Son Long Quyen Thuat

Accueil site

Forum du Vo Vietnam

  • Vous n'êtes pas connecté.

#1 mai 1, 2017 16:40:05

René
Enregistré : 2016-01-05
Messages : 9
Réputation: +  0  -
Profil   Envoyer un courriel  

Les études de combat de Maître Xa au Vo Duong de Bagnolet

Les études de combat de Maître Xa se déroulent en trois phases.
Phase 1: Les explications
Nous regardons Maître Xa, écoutons ses indications, ses consignes. Notre cerveau traite les informations.
Phase2: La mise en application
Nous réalisons les gestes et les déplacements: attaques, blocages, esquives, en s'appuyant sur nos connaissances, en puisant dans notre répertoire gestuel que nous avons enregistré dans notre mémoire pour enchainer correctement nos attaques et défenses.
Phase3: La réflexion
Nous effectuons mentalement nos corrections, nous analysons notre comportement, nos réactions.
Nous faisons un retour à la phase 1: Qu'est ce que nous avons compris des informations et qu'est ce que nous en avons fait.

Par la suite, nous pouvons imaginer qu'il existe trois marches dans les études de combat.
1ere marche: nous effectuons le geste, mais il est saccadé. Il n'est pas fluide. Il y a une perte d'équilibre, une mauvaise posture, une mauvaise coordination.
2eme marche: Le geste est efficace, nous économisons notre énergie, nous améliorons nos déplacements, nous régulons les rythmes, nous accentuons les détails.
3eme marche: nous développons l'autonomisation des mouvements: rapidité, force, précision..

Toute cette réflexion peut nous orienter vers l'idée que nous devons maintenir un entrainement physique et technique pour être performant. Cependant, arrivé à un certain niveau, un certain âge, il est plus judicieux et facile à faire progresser sa technique que sa condition physique.

Le processus du savoir passe par trois éléments: l'acquisition, la perpétuation, la modification.
Nous sommes obligés de mémoriser les information pendant un certain temps.
L'activité d'apprentissage du Vo Sinh s'exerce aussi dans les moments où il n'est plus dans l'action mais dans une réflexion verbalisée ou non sur cette action. cette activité permet une prise de conscience des procédures, des méthodes et des processus intellectuels mis en oeuvre pour résoudre un problème, améliorer l'acquisition des connaissances et le transfert des acquis dans la pratique des études de combat.
Cette démarche de formation sur l'amélioration du fonctionnement intellectuel peut induire une amélioration gestuelle et une autoévaluation des difficultés.
Le rôle joué par un tiers dans cette démarche d'apprentissage est primordial. Ce tiers est l'enseignant, le maitre, le Vo Su, qui induit le passage progressif du mécanisme autorégulateur dans le processus de la transmission.

Le Son Long Quyen Thuat est-il un art martial ou un sport de combat imprégné d'un courant religieux et culturel?
Je pense que le SLQT dispose d'un développement vers une philosophie particulière et est doté d'une efficacité redoutable caractérisée par des puissances de frappes: pieds, poings, coudes, genoux..des saisies, des clés, des projections au sol..

La petite histoire: Le chiffre 3 apparait plusieurs fois dans cet écrit.
Les Vietnamiens aiment les chiffres impairs, mais les redoutent aussi. C'est tout à fait courant chez l'homme:
plus il aime une chose, plus il la redoute.
Le Vo Su, le Vo Sinh, le Vo Duong: les 3 éléments.

René
Vo Sinh au Vo Duong de Bagnolet

Hors-ligne

Pied de page

Modération

Lo-Fi Version